201608 my berkeleyAu terme de mon master en géomatique obtenu à l’EPFL en 2009, j’ai effectué un stage d’un an chez Swisstopo. Par la suite, j’ai rejoint l’équipe d’Helimap System à Lausanne où j’ai travaillé durant quatre ans sur des projets de photogrammétrie et de lasergrammétrie aéroportée de haute précision. En 2014, en raison des travaux de recherche menés par ma femme, l’opportunité de quitter la Suisse pour aller vivre en Californie s’est offerte à moi. Une occasion rêvée pour moi de découvrir une nouvelle culture ainsi que d’approfondir mes connaissances linguistiques et professionnelles. En juillet 2014, j’ai donc quitté mon travail en Suisse et rejoint Berkeley ville située dans la baie de San Francisco en Californie.


Le premier mois sur le sol américain a été consacré au rafraichissement de mes connaissances d’anglais dans une école de langue. Au terme de cette période, j'ai décroché un poste d'analyste SIG au sein de SFEI, une organisation dont l’objectif principal est l’étude approfondie et la protection de l'écosystème de la baie de San Francisco.


En décembre 2014, j’ai accepté un poste de responsable des traitements LIDAR auprès du département de géomatique de Tetra Tech. Cette multinationale, est un chef de file mondial dans la consultation et les services d’ingénierie pour le génie civil et environnemental.


Une de mes principales tâches a consisté à établir une chaîne de traitement des données LiDAR optimisée, afin de garantir le respect des délais et des standards de qualité requis par les clients. Pour ce faire, j’ai donc dû rapidement me familiariser avec les différentes normes publiées par l’USGS (U.S. Geological Survey) et l’ASPRS (American Society of Photogrammetry and Remote Sensing), ainsi qu’avec les dimensions parfois gigantesques des projets. L’apprentissage de nouveaux software m’a permis de produire des données LiDAR dans le format LAS 1.4, qui tend à devenir la norme aux Etats-Unis et qui le deviendra peut-être bientôt en Europe. Ne pas posséder cette capacité représenterait un net handicap pour une entreprise active sur le continent nord-américain.


Dans le cadre d’un projet pour l’office de l’environnement de l’Oregon, j’ai également développé un outil SIG pour l’étude de zones forestières sous couvert végétal dense. Ce procédé semi-automatique exploite les données LiDAR afin de localiser et vectoriser les anciennes routes de débardage. Les résultats ont été concluants et fort appréciés par le client, qui les utilisera notamment pour l’évaluation de l’impact que les voies d’accès ont sur le ruissellement des eaux de surface.


Au terme de ce séjour, après deux ans passés en Californie, je rentre en Suisse avec l’intention de relever de nouveaux défis et de continuer à travailler dans ce domaine passionnant de la géomatique. J’aimerais ici vivement remercier Monsieur Daniel E. Gut ainsi que la SSPT pour leur support au travers du programme « move yourself » durant mon enrichissante aventure aux Etats-Unis.

 

201608 my noaa

Le groupe géomatique de Tetra Tech à Lafayette, lors de la réception des représentants du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).